Débrief du week-end (6 avril 2019)

U9-2 contre Francheville (à l’extérieur)

Les U9-2 se déplaçaient à Francheville ce samedi. Ils ont remporté la victoire (5-1) en s’imposant avec une défense agressive qui leur a permis de récupérer les ballons et un beau jeu collectif en attaque qui leur a fait marquer des paniers

Isabelle

U11-1 contre l’Asvel (à domicile)

U11-1 ESJ JONAGE – ASVEL : Ils l’ont fait !

Voilà c’est fait, l’ASVEL est tombée pour la première fois de la saison, et ce sont nos jeunes jonageois qui finiront certainement invaincus de leur poule ! Tout était réuni pour que la fête soit belle en ce samedi 6 avril : l’affluence tout d’abord avec parents, grands-parents, tatas, tontons, copains, copines, chiens et chats… ; L’horaire « prime time » ensuite !

Coach Laurent avait bien préparé son coup en alignant d’entrée un 5 bulldozer dans le but de faire la course en tête lors de ce match. Objectif réussi puisque jamais l’ASVEL n’arrivera pas à mener dans cette rencontre où, malgré des trous d’air au rebond offensif et quelque fois le manque de solution offensives du 2ème 5, rien n’entamera l’état d’esprit irréprochable de nos jeunes rouges.

Deux périodes partout à la mi-temps puis 3-2 ; le tournant du match interviendra à la sixième période où le deuxième 5 arrache le match nul – qui aurait même pu être gagné (satanés lancers francs !)
La septième période fut extraordinaire : de beaux mouvements offensifs, une volonté impressionnante pour des gamins de 10 ans, et surtout une maitrise collective fruit du travail d’une saison payant et réellement frappante à ce niveau.

Résultat final : 4-3 après une dernière période anecdotique, le match étant d’ores et déjà gagné à la fin de la septième période.

Bravo à tous ces jeunes U11, à coach Laurent et à tous les parents pour cette saison superbe !

Pour finir, que dire du gouter ? Un gâteau home made, niveau Euroleague, de la maman d’Axel qui aura régalé les papilles et les yeux des petits et grands amateurs (ou non) de sucrerie.

P.S : la légende murmure qu’un jour il a été dit : « vous ne serez pas une grande équipe tant que vous ne battrez pas l’ASVEL » … et bien c’est chose faite !

David et Florence

Complexe sportif Agora.
U11-1 ES Jonage bat U11-1 ASVEL Basket
4 périodes à 3 (7-6/1-11/10-1/0-7/6-2/4-4/11-8/2-11)
Arbitre : Brigitte Coste
Table de marque : Yannis Numa, Rafael Navarro et Noa Celli

Les marqueurs :
Pour l’Eveil Sportif Jonageois :
Murnieks Clément : 2 points, Laloi Axel : 1 pt, Félix Gabriel : 9 pts, Roméro Thiefaine: 1 pt, Cartailhac Yanis : 16 pts, Cottet Dumoulin Teo : 1 pt, Navarro Esteban : 1 pt, Berard Lucas : 9 pts, Gastinois Nathan : 2 pts, Cimier Justin.
Coach : Cartailhac Laurent

Pour l’ASVEL Basket :
Dumoux T : 15 pts, Arouna V, Raymond J 8 pts, NGuinya, NDiogoye J : 8 pts, Ruol M : 3 pts, Forel E : 4 pts, Watson W : 12 pts
Coach : Ruol Pierre.

Mot du coach

Je suis très fier de mes joueurs, mais surtout très contents pour eux parce qu’ils méritent amplement cette belle victoire.

Ils ne trichent jamais et se donnent à 100% sur chaque situation aux entraînements et en match. Ils savent se mettre au service de l’équipe. Le plus bel exemple est Ma « seconde unit » comme disent les américains qui n’a rien lâché malgré les difficultés proposées par les adversaires. Même si je n’oublie pas qu’il manquait 2 des 8 meilleurs joueurs de l’ASVEL, nous avons su maîtriser la grande majorité des paramètres d’un gros match (qualité individuelle adversaire, spectateurs, bruit, attentes du coach…).

Ils grandissent, gagnent en expérience mais il ne faut pas qu’ils baissent la garde et soient moins exigeants dès le prochain entraînement car ce groupe à un énorme potentiel.

Merci aux parents, frères et sœurs, … Ils vont en garder un beau souvenir.

Coach Laurent

U15-1 contre Saint Genis Laval (à domicile)

Cette semaine, les U15 jonageois jouaient le jeudi soir et recevaient les joueurs de Saint Genis Laval. Nous avions hâte de les voir laver le match en demi-teinte de la semaine dernière avec un soupçon de revanche et de hargne…et bien nous avions placé nos espoirs beaucoup trop hauts !

A l’instar du match précédent, nos U15 n’ont pas montré un très joli visage ; les trois premières périodes se sont ressemblées en tous points : une course après le score, un problème de rebond évident (même en position défensive lors des lancers-francs…), des passes qui n’arrivent que trop rarement et surtout un manque cruel d’envie de jouer…et là, face à des joueurs surmotivés et revanchards (car nous avions gagné de 10 points à l’aller), ça ne passe pas.

Nos U15 ont couru après le score pendant tout le match :
1er quart-temps : 9 à 14
2ème quart-temps : 27 à 32
3ème quart-temps : 37 à 42

Ces fameux 5 points d’écart n’ont jamais été comblés, à croire que jouer le jeudi soir ne leur convient pas : nos rouges étaient ailleurs, comme déconcentrés et surtout sans aucune hargne. La coach Brigitte a eu bien du mal à gérer les changements, et a tout essayé pour les énerver un tant soit peu, mais rien n’y a fait. Même si nos U15 sont parvenus à tenir trois quart-temps, alternant du bon, du moyen et du mauvais jeu, le match est perdu de 9 points 55 à 66.

Si le précédent match était à oublier, peut-être que celui-ci peut être gardé comme le pire modèle de motivation. Allez les gars, faut vous réveiller et surtout prendre plaisir à jouer : faut montrer les crocs quand on perd une balle et sourire quand on en gagne une !!

La pause des vacances va, l’espère-t-on, leur faire du bien et les « rebooster » !

Perrine, maman de Paul

Mot du coach

La marche était trop haute ??

Non ! les gars se sont juste pris les pieds dans le tapis !!
Par contre ça fait 2 fois de suite. A Communay-Ternay et contre St Genis Laval ! C’est 1 fois de trop si on veut aller au bout.
Est-ce de la peur ? de la suffisance ? de la pression ?
Rien de tout ça je pense, seulement un peu de « lymphatisme d’ado » !!

Il va falloir vite réagir et changer d’état d’esprit, de mode de fonctionnement, sinon… adieu les phases finales et le rêve de devenir champion du Rhône… objectif avoué de ce groupe de copains.
A bon entendeur….

Coach Brigitte

SF1 contre Feurs (à domicile)

Lorsque l’on perd de 4 points avec un 18/38 aux lancers-francs (47% de réussite), on ne peut s’en prendre qu’à nous-même.

Capables du meilleur avec des victoires dernièrement à l’extérieur à Ozon et à Andrézieux, nous sommes tombés dans le piège tendu par cette équipe de Feurs accrocheuse dans tous les sens du terme. Les 33 fautes subies en sont la preuve évidente.

La volonté n’a pas suffi car les filles ont manqué d’adresse ainsi que de lucidité en attaque. La raquette adverse était cadenassée et aucune solution offensive n’est trouvée. Malgré quelques éclairs, nous ne parviendrons jamais à revenir à la hauteur de notre adversaire et à le dépasser alors que les lancers-francs devaient nous le permettre. Le 9-2 encaissé d’entrée de jeu nous a fait mal ; notre premier panier ne sera marqué qu’après 12’45 » de jeu…

Le déficit de 5 points à la mi-temps ne nous parait pas insurmontable si nous élevons notre jeu. Mais à force d’attendre et de se plaindre pour des fautes parfois flagrantes, nous sortons du contexte de ce match ou il faut parfois répondre par « la boite à gifles » comme le disent certains. Les filles sont trop gentilles et ne répondent pas. Dommage, car il y avait la place pour remporter ce match, mais Feurs avec sa hargne a mérité sa victoire.

Défaite 43 à 39

A 2 journées de la fin de la saison, le podium s’éloigne (4ème), en sachant que nous allons rencontrer les 2 premiers du championnat pour conclure un championnat décidément très serré.

10/45 aux tirs dont 1/8 à 3 pts, 18/38 aux lancers-francs, 38 rebonds dont 7 offensifs, 6 passes décisives, 8 contres, 8 balles gagnées pour 25 perdues. Evaluation 63.
Cathy 2pts, Noémie 9 pts, Séverine 2 pts, Emilie 10 pts, Milou 2 pts puis Sandrine 4 pts, Marion 3 pts, Sophie 7 pts et Mélanie.

Denis


Tous les matchs du week-end
(du 6 et 7 octobre 2018)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.